La Corée du Sud domine les compétitions, avec six médailles dont quatre en or[103]. Il se compose d'une aurore boréale stylisée, des cinq anneaux olympiques, des cristaux de neige et de la marque dénominative "Lillehammer '94". Elles ont lieu dans l'amphithéâtre olympique de Hamar et rassemblent 83 athlètes représentant 19 pays. Avec ses trois titres olympiques, Egorova est d'ailleurs l'athlète ayant remporté le plus de médailles d'or lors de ces Jeux, en compagnie du patineur de vitesse norvégien Johann Olav Koss. La version du 12 mai 2015 de cet article a été reconnue comme «, Alternance des Jeux d'été et des Jeux d'hiver, « Vous devez profiter des Jeux pour faire la promotion de vos forces, de vos attraits. La paire formée par les Suisses Gustav Weder et Donat Acklin est la première à remporter deux fois l’épreuve de bob à deux. Le design olympique made in Lillehammer repose sur trois piliers : originalité et spécificité norvégiennes, contact humain et contact entre l'homme et la nature. Norvège Suède Australie. Les compétitions de saut à ski, l'épreuve individuelle sur petit tremplin et sur grand tremplin ainsi que l'épreuve par équipes, se déroulent dans le stade de saut à ski LysgÃ¥rdsbakken. La station de Hafjell existait quant à elle avant les Jeux puisque sa construction date de 1988. Femmes. Les épreuves de combiné nordique ont lieu sur deux sites. Il a été inspiré par le contact avec la nature, le ciel et la neige. Les organisateurs désignent l'événement comme les Jeux d'Albertville et de la Savoie. Le Prince Haakon allumant la flamme olympique. Les villages de Hafjelltoppen et Sørlia sont installés dans la station de ski d'Hafjell, qui accueille des compétitions de ski alpin, le premier au-dessus de la station, le second près de l'aire d'arrivée des pistes olympiques. Les Jeux sont sponsorisés par 7 partenaires mondiaux, 9 partenaires nationaux et 17 fournisseurs officiels qui apportent un soutien financier ainsi que des biens et des services aux organisateurs des Jeux. L’une des raisons majeures de ce succès est l’héritage des Jeux olympiques d’hiver de 1988 à Calgary, notamment les nouvelles installations construites pour l’occasion, comme l’anneau de patinage de vitesse de l’Université de Calgary. Je vous en conjure ! Version finale: 31 janvier 2002 1/4 Six épreuves de patinage de vitesse sur piste courte sont organisées lors de ces Jeux : le 500 m, le 1 000 m et le relais par équipes pour les hommes comme pour les femmes. Les différents pictogrammes sportifs ou informatifs s'inspirent des gravures rupestres norvégiennes, dont celle de Rødøy, vieille de 4 000 ans et considérée comme la plus ancienne représentation d’un skieur connue dans le monde. Médias : 6 633 (2 615 en presse écrite, 4 018 diffuseurs). Les affiches ont été réalisées selon les règles du programme de design des Jeux de Lillehammer reposant sur trois principaux points : originalité et spécificité norvégiennes, contact humain et contact entre l'homme et la nature. Le biathlète russe Sergey Tarasov s'affirme comme l'un des hommes de ces Jeux en montant à trois reprises sur le podium, ce qui signifie qu'il a remporté une médaille dans chacune des courses qu'il a disputées. Pour l'organisation de ces Jeux d'hiver, sept villes sont en compétition et c'est lors du sixième tour que le dossier français remport… Avec trois pays de plus que lors des Jeux de 1992, cela constitue un record de nations participantes pour les Jeux d'hiver à l'époque, alors que le nombre d'athlètes est en baisse par rapport à Albertville deux années plus tôt[28]. Le gardien suédois Tommy Salo arrête le tir de Paul Kariya et offre le titre à son équipe. Le comité d'organisation et la Fédération norvégienne de l'environnement reçoivent six prix pour la protection de l'environnement, remis à Londres à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement le 3 juin 1994[147]. Il ne remporte pas de médaille. Lillehammer 1994-A Birkebeineren. L'enquête démontre que l'entourage de cette dernière est directement impliqué dans l'agression de Kerrigan. Vainqueurs en 1992, les Allemands Stefan Krauße et Jan Behrendt n'obtiennent cette fois que le bronze[96]. Bredesen prend sa revanche sur le petit tremplin en s'imposant avec quatorze points d'avance sur son compatriote Lasse Ottesen[111]. À Lillehammer, elle prend la 2e place de la compétition et remporte sa deuxième médaille olympique après celle obtenue en bronze à Albertville, alors que Tonya Harding ne prend que la 8e place, avant d'être bannie du patinage artistique à la suite de cette affaire[99]. Auparavant, les athlètes biélorusses ont fait partie de l'Équipe unifiée aux Jeux olympiques d'hiver de 1992. Elle est ensuite devancée par cette même concurrente russe à deux reprises, dans le 5 kilomètres et dans la poursuite, et se contente de la médaille d'argent, alors que la Finlandaise Marja-Liisa Kirvesniemi et l'Italienne Stefania Belmondo prennent respectivement le bronze dans ces deux épreuves[131],[132]. Kristin était la fille de Sverre et donc la tante de HÃ¥kon HÃ¥konsson[21],[22]. Ce budget se répartit entre un crédit de l'état pour le comité d'organisation qui représente finalement plus de 6,4 milliards de couronnes, et près d'un milliard de couronnes pour les différents ministères[13]. La composition du bob à quatre de Bosnie-Herzégovine : un Croate, deux Bosniaques et un Serbe, le meilleur exemple de l’esprit olympique dans les pires moments. L'épaisseur de la roche au-dessus de la patinoire est comprise entre 25 m et 55 m. Sa construction a nécessité l'excavation de 140 000 m3 de roches en l'espace de huit mois[57]. Date de mort : 27 - 02 - 1994. La construction des différents chalets apporte une forte contribution au tourisme dans la station[65]. Lillehammer 1994-A Hamar. Ceux-ci sont érigés en suivant une règle simple : leur emplacement ne doit pas être situé à plus d'une demi-heure des différents lieux de travail. Lors de la 91e session du CIO à Lausanne, l'organisation des Jeux de 1992 est attribuée à Albertville alors que Lillehammer est éliminée lors du cinquième tour[6]. La Suissesse  Vreni Schneider, remporte une série complète de médailles en ski alpin. L'installation de ces deux villages nécessite un budget de 250 millions de couronnes norvégiennes[62]. Elle passe également par l'université de Cologne, où une vasque est allumée en l’honneur de Carl Diem, initiateur du principe du relais de la flamme. L'Allemagne est la nation la plus médaillée avec six récompenses dont une en or, juste devant la Russie, qui remporte seulement cinq médailles mais compte trois titres olympiques[76]. Une société mise en place par la municipalité de Lillehammer et lui appartenant, la Lillehammer olympiske anlegg (LOA), est chargée d'administrer les travaux de construction des différents sites[47]. Elle est située à Øyer, à 15 kilomètres au nord de Lillehammer. La ville était déjà candidate pour accueillir les Jeux olympiques d'hiver de 1992, finalement attribués à Albertville. L'épreuve individuelle sur grand tremplin est la première disputée et voit le succès du sauteur allemand Jens Weissflog, déjà vainqueur de l'épreuve à Sarajevo en 1984. Cinq villages sont aménagés pour accueillir 6 600 représentants des médias face à la faible capacité hôtelière de la ville. Il comportait des éléments visuels de base, pouvant être combinés de différentes façons et servant d'éléments de reconnaissance et d'identification : l'emblème de Lillehammer, les pictogrammes, les emblèmes pictographiques, le motif du cristal, les couleurs, la typographie et les mascottes. Source. Il s'adjuge l'or sur l'individuel, le bronze sur le sprint remporté par son compatriote Sergey Chepikov, et la médaille d'argent avec le relais russe. A Hamar. D'autres projets de marketing sont mis en place par le LOOC, comme la vente aux enchères quotidienne à Lillehammer d’un T-shirt unique fabriqué pour chacun des 100 jours précédant les Jeux, l'émission de timbres-poste et d'articles philatéliques ou la création d'une série de vingt affiches officielles représentant le sport ou la culture[26]. L'équipe finlandaise arrive en tête du groupe A en ayant remporté tous ses matchs. Cet article contient des informations sur la participation et les résultats de l'Islande aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, qui ont eu lieu à Lillehammer en Norvège. La possibilité d'une telle candidature est envisagée dès 1981 par le président du Comité olympique norvégien, Arne B. Mollén, dans une déclaration à la presse. Les Jeux olympiques d'hiver de 1994, officiellement connus comme les Jeux olympiques d'hiver, ont lieu à Lillehammer en Norvège du 12 au. Les couleurs principales de l'emblème sont le bleu cobalt et le blanc. La première célébration des Jeux d'hiver ont lieu à Chamonix en France en 1924. C'est la première fois que la Suède remporte l'or olympique dans cette discipline. Le programme numismatique rapporte 33 millions de couronnes au comité d'organisation[25]. Les droits de retransmission télévisée rapportent 239 millions de dollars, la chaîne américaine CBS déboursant à elle seule 200 millions de dollars pour diffuser les Jeux en exclusivité aux États-Unis[12]. La cérémonie de clôture des Jeux de Lillehammer a lieu le dimanche 27 février et se déroule au stade de saut à ski de LysgÃ¥rdsbakken. Élu président du Comité international olympique en 1980, Juan Antonio Samaranch souhaite rénover le mouvement olympique. Le comité d'organisation décide par ailleurs de mettre en place un principe d'exigence d'une « construction écologique des installations olympiques Â»[45], ce qui vaut notamment aux Jeux de Lillehammer d'être qualifiés de premiers Jeux « verts Â» de l'histoire[46]. L'équipage Gustav Weder-Donat Acklin conserve leur titre obtenu à Albertville deux années plus tôt en devançant le bob de Reto Götschi et Guido Acklin, frère de Donat. Lillehammer 12 février 1994. Pour initier ce nouveau rythme, les Jeux de Lillehammer sont programmés en 1994. Depuis les Jeux olympiques de 1994, les Canadiennes remportent un total impressionnant de 84 médailles. Notes . La France prend la médaille de bronze[76]. Le Jordal Amfi (ici en 2006) accueille le tournoi de hockey sur glace. La cérémonie d'ouverture a lieu le 12 février au LysgÃ¥rdsbakken, le stade de saut à ski de Lillehammer[48], devant 37 000 spectateurs vêtus de blanc pour l'occasion[72]. Les dix épreuves masculines et féminines de ski de fond sont tenues sur le stade de ski de Birkebeineren. La ville retire finalement sa candidature au cours de l'année 2014 faute d'avoir obtenu le soutien financier de l'État norvégien[158]. NOVIKOVA Olga (RUS) 18e. Pour réparer l'injustice, le Comité olympique américain offre une dérogation à Nancy Kerrigan afin qu'elle puisse tout de même participer aux Jeux. Le héros national Johann Olav Koss gagne trois épreuves de patinage de vitesse, chacune assortie d'un record ! Le Japon conserve cependant la mainmise sur l'épreuve par équipes, comme à Albertville en 1992[87]. Blessée à un genou par une barre en fer, elle doit déclarer forfait et laisser le titre à sa rivale Tonya Harding. En 1986, le Comité International Olympique décide de modifier le calendrier des Jeux Olympiques, pour que les Jeux d’été et les Jeux d’hiver n'aient plus lieu la même année. Le stade comprend des pistes pour les différentes disciplines de ski acrobatique, les bosses, le saut et le ballet, cette discipline ne figurant pourtant pas au programme des Jeux. Seules 185 habitations sont des constructions permanentes, car la capacité d'hébergement imposée par l'organisation des Jeux dépasse largement les besoins d'une ville de taille modeste comme Lillehammer. Note publique d'information : XVIIe JO d'hiver, du 12-02 au 27-02-1994. Moe et Aamodt sont devancés dans le super-G par l'Allemand Markus Wasmeier, qui remporte une seconde médaille d'or quelques jours plus tard dans le slalom géant[120]. Après le désistement de Lausanne (Suisse) et Leningrad (URSS), quatre villes sont en lice : Lillehammer, Östersund (Suède), Anchorage (États-Unis) et Sofia (Bulgarie). Le stade de saut à ski LysgÃ¥rdsbakken accueille non seulement les compétitions de saut à ski et de combiné nordique mais également les cérémonies d'ouverture et de fermeture[48]. Les deux épreuves masculines de bobsleigh, à deux et à quatre, se déroulent sur la piste d'Hunderfossen. Des Samis entrent dans le stade sur des traîneaux tirés par des rennes, suivis par des skieurs venus du comté de Telemark, alors que des trolls jaillissent du sol enneigé[48]. 1994 • 1998 • 2002 • 2006 • 2010 • 2014. Depuis 1994, les Jeux Olympiques d'hiver et les Jeux de l'Olympiade se déroulent alternativement avec un intervalle de deux ans. Chez les femmes, l'Italienne Gerda Weissensteiner domine l'Allemande Susi Erdmann, déjà médaillée à Albertville, de plus de sept dixièmes de seconde, alors que l'Autrichienne Andrea Tagwerker prend le bronze[97]. La médaille d'or est décernée à l'issue d'une séance de tirs de fusillade. L'Américaine Bonnie Blair obtient deux médailles d'or, sur le 500 mètres et le 1 000 mètres, comme ce fut le cas deux années plus tôt à Albertville. Voir aussi. Article détaillé : Ski alpin aux Jeux olympiques de 1994. Il représente une aurore boréale stylisée et des cristaux de neige blancs sur un fond bleu cobalt surmontant les cinq anneaux du drapeau olympique et la marque dénominative « Lillehammer'94 Â». Un autre village est aménagé à Jorekstad, à 2 km au nord de Storhove, alors que le dernier village est implanté à Hamar, dans le quartier Snekkerstua, où l'on construit un ensemble de 89 habitations permanentes[68]. Jeux olympiques d’hiver de Lillehammer de 1994: Histoire des Jeux Olympiques. La proposition du Catalan est adoptée : les XVII es jeux Olympiques d'hiver se tiendront donc en 1994, soit deux ans après les XVI es Jeux d'hiver. Ce sont les premiers Jeux d'hiver qui ne se déroulent pas la même année que les Jeux d'été. Elle a innové et surpris en utilisant le granit - le sparagmite, pour employer le terme exact - comme matériau de base. A Lysgaardsbakkene. En devenant la première championne olympique de saut acrobatique, Lina Cheryazova apporte également la première médaille d'or aux Jeux d'hiver à son pays, l'Ouzbékistan, qui participe pour la première fois en tant que nation indépendante[116]. "J'ai essayé de créer quelque chose qui reflète ce qu'aiment et apprécient les Norvégiens, c'est-à-dire la nature. Les épreuves de biathlon ont lieu au Stade de ski de Birkebeineren, à 7 kilomètres de Lillehammer. Le coût total de l'aménagement de ces villages, exclusivement constitués de maisons ou de chalets en bois, atteint 460 millions de couronnes, alors que leur surface totale occupe 125 000 m2 de terrain, dont la moitié, située sur des terrains agricoles, est temporaire[64]. Le Japonais Takanori Kōno obtient la médaille d'argent alors que son compatriote Kenji Ogiwara, leader de la Coupe du monde et grand favori de l'épreuve, ne se classe que quatrième[85],[86]. Javascript must be enabled for the correct page display. Cinq des dix sites sportifs sont situés à Lillehammer, la ville hôte de ces Jeux. Avec une capacité totale de 10 500 spectateurs, dont 9 500 places assises, elle est l'une des plus grandes salles de sport de Norvège et accueille la plupart des matchs de hockey sur glace lors de ces Jeux[55]. Epreuves : 61 Les femmes représentent 30,05 % des athlètes participants, ce qui représente alors la plus grande part depuis la création des Jeux d'hiver en 1924[29]. Après l'entrée des athlètes dans le stade, Autun Tron, maire de Lillehammer, transmet le drapeau olympique à Tasuku Tsukada, maire de la ville japonaise de Nagano qui accueillera les Jeux olympiques d'hiver de 1998[138]. Au fil du temps, la durabilité est devenue un élément déterminant de la préparation des Jeux Olympiques. La piste d'Hunderfossen devient même la seule piste à réfrigération artificielle de Scandinavie. Juan Antonio Samaranch, président du CIO, et Gerhard Heiberg, président du comité d'organisation, prononcent tour à tour leur discours, saluant notamment le public norvégien. À l'issue du spectacle reprenant des éléments du folklore norvégien, l'actrice Liv Ullmann et l'explorateur Thor Heyerdahl lisent tour à tour des extraits de la déclaration universelle des droits de l'homme avant que la flamme olympique ne s'éteigne dans le stade. L'élection de la ville hôte se déroule à Séoul, en Corée du Sud, à l'occasion de la 94e session du CIO. Elle est choisie pour y disputer les épreuves techniques, le slalom et le slalom géant. 469 relations. KRISTIANSEN Erik (NOR) et PALO Marko (FIN). Ce pays, représenté par dix athlètes, prend part aux Jeux d'hiver pour la treizième fois de son histoire. Les "vetters ». Conformément à la charte olympique, la flamme est allumée à Olympie le 16 janvier 1994 avant d'être transportée par avion jusqu'en Allemagne, où elle passe successivement à Stuttgart, Karlsruhe, Düsseldorf et Hambourg. : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article. Jeux olympiques d'hiver 1994 : Lillehammer) Comité d'organisation . Chacun des coffrets est complété par un CD-ROM qui propose les versions électroniques de tous les textes et des séquences vidéo. Une deuxième salle est donc implantée en plein centre-ville, l'amphithéâtre olympique de Hamar, où se disputent les compétitions de patinage artistique et de patinage de vitesse sur piste courte devant 6 000 spectateurs[59]. La première épreuve masculine, le 30 kilomètres style libre, disputée le 14 février, voit les Norvégiens réaliser un doublé : Thomas Alsgaard domine la course devant Bjørn Dæhlie[133]. Les Jeux olympiques d'hiver de 1994, officiellement connus comme les XVIIes Jeux olympiques d'hiver, ont lieu à Lillehammer en Norvège du 12 au 27 février 1994. À un certain moment, il va falloir que les Jeux reviennent en Europe, et sur ce point là, je veux dire que la Norvège devrait se positionner avec Lillehammer[159],[160]. Pays traversés : Grèce, Allemagne, Danemark, Finlande, Suède et Norvège. L'équipe de Norvège domine l'épreuve du combiné alpin, en plaçant trois de ses skieurs sur le podium : Lasse Kjus, champion du monde en titre, remporte la médaille d'or devant Kjetil André Aamodt et Harald Christian Strand Nilsen[122],[123]. La grande championne Catriona Le May Doan a été choisie à titre de chef de mission pour le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2022, à Pékin. Le montant des dépenses liées à l'organisation des Jeux s'élève à 7,4 milliards de couronnes norvégiennes (soit 1,1 milliard de dollars américains)[12]. Le 11 décembre 1986, la municipalité décide de présenter une nouvelle candidature pour l'accueil des Jeux de 1994. Les Jeux olympiques d'hiver de 1992, officiellement connus comme les XVIes Jeux olympiques dhiver, ont lieu à Albertville, dans le département de la Savoie, en France, du 8 au 23 février 1992. Jeux olympiques d'été. L'aurore boréale est un phénomène naturel marquant la position géographique très septentrionale de la Norvège. Aller au tableau des médailles. Le grand nombre de legs de 1994, comme la présence des sites olympiques par exemple, a représenté un atout considérable pour notre candidature, « les Jeux Olympiques seront organisés en Asie à la fois en 2018 et en 2022. L'équipe du Kazakhstan, pour sa première participation en tant que nation indépendante, remporte trois médailles à Lillehammer, dont une en or, grâce à un seul athlète, Vladimir Smirnov[127],[128]. Ceci permettrait d'offrir une plus grande visibilité aux Jeux d'hiver et d'en augmenter substantiellement les revenus. Au total, 1 211 573 billets sont vendus, ce qui représente une vente de 87,2 % des billets émis[16], et la deuxième meilleure affluence dans l'histoire des Jeux jusqu'alors, après ceux de Calgary en 1988[17]. Le Prince Haakon, Serment olympique par : La ville de Lillehammer se porte une première fois candidate pour l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 1992, finalement attribués à Albertville[3]. La moitié des sites de compétition sont situés à Lillehammer, les autres à proximité immédiate de la ville, suivant l'idée de « Jeux compacts Â» voulus par le comité d'organisation. Petter Rønningen assure les fonctions de directeur général du LOOC à partir du 1er janvier 1989[9]. Elle passe également par l'université de Cologne, où une vasque est allumée en l’honneur de Carl Diem, initiateur du principe du relais de la flamme. Les Jeux sont ainsi très favorablement accueillis par la population norvégienne et renforcent son sentiment patriotique[146] : une étude réalisée après les Jeux par l'université de Trondheim a montré que 41 % des personnes interrogées vivant dans les environs de Lillehammer estiment que la société norvégienne est aussi proche que possible de la perfection, alors que cette part n'était que de 32 % avant l'ouverture des Jeux[147]. créé par Besanthile le 23 Juin 2015. Ces différents pictogrammes sont constitués d'une figure blanche sur un fond carré de couleur magenta[19]. Cessez le massacre. L'épreuve du simple dames atteint une médiatisation exceptionnelle. Lillehammer 1994-TORVILL Jayne et DEAN Christopher (GBR) 3e, à l'entraînement. Dans le groupe B, c'est la Slovaquie qui prend la première place en étant invaincue, devant le Canada et la Suède, deuxièmes ex æquo, et l'équipe américaine[90]. Trois épreuves sont programmées : la luge simple pour les hommes et les femmes ainsi que la luge double. Le stade de ski de Birkebeineren se compose en réalité de deux stades, l'un pour les épreuves de ski de fond, pouvant accueillir 31 000 spectateurs, et l'autre pour le biathlon, d'une capacité de 13 500 places. Le 7 décembre 2011, Lillehammer est désignée pour accueillir les Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2016[154]. C'est aussi en Allemagne qu'une performance étonnante est réalisée : le passage de la torche olympique se fait entre deux parachutistes, au-dessus de la ville de Grefrath. Avec trois podiums dont un titre olympique, le Canada est la nation la plus médaillée dans cette discipline[113]. Fred Børre Lundberg remporte le titre dans l'épreuve individuelle alors qu'un autre Norvégien, Bjarte Engen Vik, prend la troisième place. La sportive la plus médaillée lors de ces Jeux est la fondeuse italienne Manuela Di Centa, qui remporte cinq médailles dont deux en or et deux en argent. Douze équipes réunissant 268 athlètes s'affrontent durant les deux semaines de compétition. A Haakons Hall. Media in category "1998 Winter Olympics" The following 16 files are in this category, out of 16 total. Le podium de l'épreuve de luge simple hommes est presque le même que celui d'Albertville : l'Allemand Georg Hackl gagne la médaille d'or devant l'Autrichien Markus Prock, comme ce fut le cas deux années plus tôt. La couverture médiatique des Jeux de Lillehammer bat des records : les épreuves sont diffusées dans 120 pays, contre seulement 86 pour ceux d'Albertville en 1992. L' Argentine participe aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, qui ont lieu à Lillehammer en Norvège. Il devance le Norvégien Espen Bredesen, champion du monde et favori de la compétition, et l'Autrichien Andreas Goldberger[110]. Dans l'épreuve messieurs, le Russe Alexei Urmanov s'impose devant le Canadien Elvis Stojko et le Français Philippe Candeloro[101]. - Depuis 1994, il y a une alternance de deux ans entre les Jeux de l’Olympiade et les Jeux Olympiques d’hiver, (décision de la 91ème Session du CIO, à Lausanne, en 1986). Ils s'étendent donc sur seize jours et trois week-ends, comme les éditions précédentes. L'équipe de Norvège gagne cinq médailles dont une en or, alors que l'Allemagne obtient trois fois l'or, pour un total de quatre médailles. L'Italie remporte quatre médailles dont deux titres olympiques, ce qui en fait la nation la plus médaillée dans cette discipline pour ces Jeux. Un accord de collaboration entre le CIO et le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) signé peu de temps après la clôture des Jeux de Lillehammer vise à développer les initiatives conjointes dans ce domaine[151]. Deux relais de la flamme sont organisés parallèlement à l'occasion de ces Jeux, un parcours officiel et un parcours norvégien[69]. Elles rassemblent 150 athlètes de 21 pays, dont 89 hommes et 61 femmes. 1996 • 2000 • 2004 • 2008 • 2012 • 2016. Six courses sont au programme : l'individuel, le sprint et le relais, pour les hommes et les femmes. Di Centa ponctue son triomphe olympique en dominant l'épreuve reine, le 30 kilomètres style libre, devant la Norvégienne Marit Mikkelsplass et la Finlandaise Kirvesniemi[130]. Champion olympique en titre et grand favori de l'épreuve des bosses, le Français Edgar Grospiron se contente de la médaille de bronze. La zone de Storhove, située à Lillehammer, possède une capacité totale de 2 400 lits et abrite également le Centre principal de Presse (CPP)[66] et le Centre international de Radio et de Télévision (CIRTV)[67]. Sport olympique depuis les Jeux d'Albertville en 1992, le ski acrobatique se dote à Lillehammer d'une seconde épreuve : après les bosses, c'est le saut qui entre au programme des Jeux pour les hommes comme pour les femmes. La Norvège prend la deuxième place devant l'équipe suisse menée par Hippolyt Kempf et Jean-Yves Cuendet, respectivement 6e et 7e de l'épreuve individuelle[88],[85]. La piste de bobsleigh, luge et skeleton d'Hunderfossen est située à 15 km au nord-ouest du centre-ville. Laissez vos armes. La HÃ¥kons Hall est le cinquième site implanté à Lillehammer même, à l'entrée du parc olympique. Distance totale : environ 6 000 km La proposition de Samaranch est adoptée : les XVIIes Jeux olympiques d'hiver se dérouleront donc en 1994, deux ans seulement après ceux d'Albertville[2]. Deux ans d'Albertville, en 1994, la famille olympique ensemble en Norvège Lillehammer, pour l'échelonnement des dates entre Jeux olympiques d'hiveret été décidé par le CIO en 1986. Les trois pistes possèdent une aire d'arrivée plane commune pouvant recevoir 15 000 spectateurs[51]. Le directeur général du comité d'organisation, Tomas Holmestad, estime que l'héritage des Jeux d'hiver 1994 a joué un rôle essentiel dans cette attribution : « Nous n’aurions jamais pu organiser les JOJ d’hiver si les Jeux Olympiques d’hiver n’avaient pas eu lieu à Lillehammer.